L’avocat spécialisé en recouvrement de créances judiciaires

Vous pensiez trouver une solution à l’amiable avec votre client afin de recouvrer vos factures impayées.

Vous avez fait preuve de patience et avez mis tout en œuvre afin de garder de bonnes relations commerciales avec votre créancier.

Malheureusement, toutes ces démarches n’ont pas abouties et vous vous retrouvez dans l’obligation de passer à l’étape suivante : le recouvrement judiciaire.

Dans cette situation délicate et face à la justice, vous allez sûrement devoir faire appel à un avocat qui va vous représenter légalement et mettre tout en œuvre pour que vous puissiez récupérer votre dû.

Pourquoi faire appel à un avocat spécialisé en recouvrement de créances judiciaires ? Le Cabinet 2AR fait le point avec vous !

Qu’est-ce que le recouvrement judiciaire

Le recouvrement judiciaire intervient dans un second temps, à la suite d’une ou plusieurs tentatives de recouvrement amiable qui ont échoué.

Pour recouvrer vos factures impayées sans passer par un juge, il est alors nécessaire d’entamer une procédure de recouvrement judiciaire.

Dans le processus de recouvrement à l’amiable, vous ne faites qu’inciter votre débiteur à payer sa créance, mais lorsque vous passez à l’étape suivante, à savoir le recouvrement judiciaire, vous forcez votre débiteur à régler ses dettes.

Le recouvrement judiciaire comprend toutes les voies de recours qui permettent l’obtention d’un titre exécutoire.

Dès que le titre exécutoire est délivré par un juge, vous êtes habilité à forcer votre débiteur à vous rembourser ses impayés en utilisant notamment le mécanisme des saisies d’huissiers.

Mais face à la justice et à ses dédales de procédures, peut-être est-il plus judicieux de faire appel à un avocat qui va vous représenter légalement et qui se chargera de tout.

Pourquoi faire appel à un avocat spécialisé en recouvrement de créances ?

Vos nombreux essais de recouvrement à l’amiable ont échoué et vous êtes maintenant prêt à aller au bout de votre tentative de recouvrement de fonds.

Vous engagez donc une procédure judiciaire, c’est-à-dire que vous décidez de porter le litige devant un tribunal.

C’est dans ce cas de figure qu’avoir recours à un avocat spécialisé en recouvrement de créances devient une solution envisageable.

L’avocat connaît les requêtes à avancer, les actions à lancer, il met en œuvre tous les moyens possibles pour gagner du temps et faire accélérer les choses.

Il peut initier des procédures qui sortent du champ d’action des sociétés de recouvrement, comme par exemple le référé-provision.

Cette procédure relativement courte a pour objectif d’obtenir un titre exécutoire pour le paiement d’une indemnité à titre de provision par le débiteur.

À la condition que vous puissiez prouver au juge que la créance n’est pas “sérieusement contestable”.

Par exemple : qu’il n’y ait pas de litige sur une clause du contrat ou une contestation sur la marchandise au moment de la livraison, etc.

Pourquoi faire appel au cabinet 2AR pour un recouvrement judiciaire ?

Une procédure judiciaire ne s’engage pas à la légère et nos équipes sont à même de vous conseiller au mieux de vos intérêts selon le profil de votre client et la créance en jeu.

Dès que le créancier nous donne son accord, nous nous mettons en contact avec nos juristes et avocats pour qu’ils étudient le dossier.

Ils analysent quelques critères importants et décisifs, tels que la solvabilité du débiteur, l’incontestabilité de la créance, la nature et le montant de la créance.

Leurs solides formations juridiques et leurs expériences commerciales sont un véritable atout pour mener à bien le recouvrement judiciaire.

Ils mettent tout leur savoir-faire et leur expérience à votre service.

En plus de leur professionnalisme, l’écoute de nos équipes rassure nos clients et permet de faire aboutir la procédure du recouvrement judiciaire dans les meilleures conditions.

Le Cabinet 2AR, c’est plus de 10 ans d’expérience dans le domaine du recouvrement de créances. Nous vous accompagnons jusqu’à ce que vous ayez recouvré toutes vos créances.